Alors que la candidate du SPD au Schleswig-Holstein, Heide Simonis, avait gagné de justesse les élections régionales lors du renouvellement du parlement local le 20 février dernier, celle-ci a subi un véritable camouflet lors du vote pour la nomination du nouveau ministre-président du Land qu'elle dirigeait depuis 1993. Sa réélection a échoué à la suite de quatre votes successifs où l'égalité des voix avec son challenger de l'opposition conservatrice, Peter Harry Carstensen, a bloqué sa succession à ce poste. A la suite de ce grave échec, Heide Simonis a choisi de démissionner. Cet échec va aussi avoir des conséquences sur la majorité au Bundesrat, la Chambre haute du parlement où siègent les représentants des régions. Le gouvernement fédéral «rouge-vert» y est déjà minoritaire et il ne pourra plus compter sur les deux voix du Schleswig-Holstein. Interrogé lors d'un point presse, le chancelier a exprimé sa «tristesse» et sa «compassion» à l'égard de Heide Simonis tout en minimisant l'impact politique de ce coup de théâtre.