27 juillet: une bombe explose dans une gare de Düsseldorf. Une dizaine de personnes sont blessées. Toutes sont originaires de l'ex-Union soviétique. Six sont juives. Les victimes sortaient d'un cours d'allemand.

29 juillet: le ministre des Affaires étrangères, Joschka Fischer, appelle à combattre le racisme.

5 août: la police arrête plus de 100 personnes en Allemagne de l'Est. Ces sympathisants nazis présumés voulaient se rendre, près de Weimr, à une manifestation convoquée par le Parti national démocrate (NPD) et interdite. Le même jour, un millier de personnes défile à Düsseldorf pour protester contre les violences d'extrême droite. Le gouvernement annonce qu'il va mandater un groupe de travail pour réfléchir à une éventuelle interdiction du NPD.

1

0 août: l'armée suspend un de ses lieutenants. Il est soupçonné d'être à l'origine d'un site Internet néonazi.

11 août: la commission commence ses travaux sur une éventuelle interdiction du NPD.

LT