L'un des neuf juges de la cour suprême des Etats-Unis, le conservateur Antonin Scalia, est décédé à l'âge de 79 ans au Texas, a annoncé samedi la plus haute juridiction du pays. Il était un des membres les plus conservateurs de la cour.

Contre le mariage homosexuel

En juin dernier, il avait voté contre la reconnaissance du mariage homosexuel, validée par cinq voix contre quatre par les juges suprêmes. Il avait estimé que cette décision était une «menace pour la démocratie américaine».

Né le 11 mars 1936 à Trenton, dans le New Jersey, le juge Scalia, diplômé en droit de l'université d'Harvard, avait été nommé à la cour suprême par le président républicain Ronald Reagan. Il y siégeait depuis septembre 1986. Il était réputé pour son interprétation littérale de la constitution des Etats-Unis.

Selon le San Antonio News-Express, qui cite une source judiciaire, Antonin Scalia est décédé de mort naturelle. Le président de la cour suprême, John Roberts, a salué la mémoire d'«une personnalité et d'un juriste extraordinaire, admiré et chéri par ses collègues».

«Un homme de dieu» 

«Le juge Antonin Scalia était un homme de Dieu, un patriote et un inébranlable défenseur de la constitution et de l'Etat de droit», a écrit dans un communiqué le gouverneur du Texas, Greg Abbott. Le président américain Barack Obama a également fait part de ses plus «sincères condoléances.»

Les neuf juges de la cour suprême sont nommés à vie par le président des Etats-Unis avec l'accord du Sénat. La haute cour comptait jusqu'à ce décès cinq juges conservateurs et quatre progressistes.

Les Républicains estiment que le prochain président devra choisir 

Le processus pour nommer et confirmer un nouveau juge risque d'être très compliqué à moins d'un an de la fin du mandat du président démocrate Obama, face à un Congrès contrôlé par les républicains.

Le chef de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, a immédiatement prévenu que ce serait au prochain président américain de choisir un successeur au juge Scalia. Malgré cette annonce, M. Obama s'est engagé à nommer avant la fin de son mandat un successeur au juge.

Un sujet majeur de la campagne 

Son décès devient un sujet majeur de la campagne électorale et est très embarrassant pour les républicains. Alors que Barack Obama va certainement nommer quelqu'un, les républicains risquent d'être accusés d'obstructionnisme. Il pourrait y avoir une Cour suprême incapable de trancher sur les grandes question en raison de l'absence d'un juge pour prendre des décisions. 

Voir aussi: Ted Cruz à propos de la Cour suprême 

La Cour suprême est l'une des grandes batailles sous-tendant la présidentielle. Au cours du premier mandat du futur président. En effet, jusqu'à 3 juges devront être remplacés sans doute en raison de leur âge.