Pakistan

Demande de sanctions à l'ONU contre le mouvement islamiste JeM

La requête, émise par le Royaume-uni, la France et les Etats-Unis, vise Masood Azhar, responsable de la mort d'au moins 40 paramilitaires indiens

Le Royaume-Uni, la France et les Etats-Unis ont demandé mercredi aux Nations unies d'imposer des sanctions contre Masood Azhar, le dirigeant du groupe islamiste Jaish-e-Mohammed (JeM), établi au Pakistan et responsable de la mort d'au moins 40 paramilitaires indiens.

Lire aussi: Le Pakistan ferme son espace aérien à la suite de heurts violents avec l’Inde

Les trois puissances occidentales souhaitent mettre Masood Azhar sur la liste noire onusienne du «terrorisme», ce qui entraînerait un gel de ses avoirs et une interdiction mondiale de déplacement. Il s'agit de la troisième demande en ce sens de Londres, Paris et Washington: Pékin s'y est déjà opposée par deux fois (2016 et 2017) et devrait en faire de même cette fois encore.

L'ONU réclame «des mesures immédiates pour une désescalade»

Le groupe en lui-même a déjà été ajouté à cette liste noire en 2001. Le Conseil de sécurité de l'ONU a 10 jours pour considérer la demande des trois pays.

Lire aussi: Au Cachemire, la colère monte entre l’Inde et le Pakistan

Les tensions sont très vives entre l'Inde et le Pakistan après un attentat-suicide au Cachemire indien qui a tué au moins 40 paramilitaires le 14 février et a été revendiqué par le groupe Jaish-e-Mohammed JeM.

L'ONU a demandé «un maximum de retenue et de prendre des mesures immédiates pour une désescalade», selon son porte-parole. Et le ministre pakistanais des Affaires étrangères Shah Mahmood Qureshi a appelé le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres à intervenir dans le conflit.

Publicité