Depuis l’audition de Frances Haugen, une ingénieure informatique qui a travaillé pour Facebook, des parlementaires américains se montrent plus que jamais déterminés à «mieux réguler» le géant californien. Or les scandales, auxquels est venue se greffer la récente panne historique, ont beau se succéder, un démantèlement de Facebook s’avère presque mission impossible. Pourquoi?