Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
A la cérémonie commémorative de l’Appel du 18-Juin, au mont Valérien, ce dimanche.

France

Démission surprise de la ministre française des Armées Sylvie Goulard

L’ex-députée européenne veut pouvoir «être en mesure de démontrer librement sa bonne foi» dans l’affaire des emplois fictifs présumés des assistants du MoDem au Parlement européen. Le gouvernement perd un allié de poids dans ses relations avec Berlin

La ministre française des Armées, Sylvie Goulard, a annoncé mardi sa décision de ne plus «faire partie du gouvernement», pour pouvoir, le cas échéant, «démontrer librement» sa «bonne foi» dans une enquête sur des soupçons d’emplois fictifs présumés.

«Je souhaite être en mesure de démontrer librement ma bonne foi», a expliqué la ministre dans un communiqué, évoquant l’enquête visant le parti centriste auquel elle appartient et portant des emplois fictifs présumés d’assistants au Parlement européen, alors que le nouveau gouvernement est en cours de formation.

Une enquête gênante pour François Bayrou et le MoDem

Le parquet de Paris a ouvert vendredi 9 juin une enquête préliminaire pour «abus de confiance et recel» pour déterminer si le MoDem a salarié des employés en les faisant passer pour des assistants parlementaires européens, après une dénonciation d’un ex-collaborateur.

De son côté, Radio France a affirmé que «sur la période 2009-2014, une dizaine de salariés du siège du parti étaient parallèlement collaborateurs des députés européens du MoDem», au profit, notamment, de Marielle de Sarnez, ministre des Affaires européennes, et de Sylvie Goulard, ministre des Armées.

Il n’a «jamais existé» d’emplois fictifs d’assistants parlementaires européens au sein du MoDem, a rétorqué mercredi le ministre de la Justice. François Bayrou s’est même pour l’occasion fendu d’un appel à la direction de Radio France pour se plaindre du traitement dont il se jugeait victime, un coup de fil qu’il a plus tard expliqué en tant que citoyen privé, non en tant que garde des Sceaux.

Relire notre portrait: Sylvie Goulard, ministre des Armées bleue étoilée

Un mois et trois jours

Sylvie Goulard était la seule femme à diriger un ministère régalien au sein du gouvernement d’Edouard Philippe. Elle sera restée un mois et trois jours à son poste. Parfaitement germanophone, c’est elle qui avait arrangé la première rencontre entre Emmanuel Macron et Angela Merkel.

Dossier
La France en campagne

Publicité
Publicité

La dernière vidéo monde

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

Cela faisait 5 ans que le pays adepte des grandes démonstrations de force n'avait plus organisé ses «jeux de masse», où gymnastes et militaires se succèdent pour créer des tableaux vivants devant plus de 150 000 spectacteurs. Pourquoi ce retour?

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

n/a