Justice

La dépouille de Franco ravive les déchirures espagnoles

En ordonnant d’exhumer le dictateur, la Cour suprême donne raison au gouvernement socialiste de Pedro Sanchez

Le fantôme des «deux Espagne», cette déchirure née de la guerre civile de 1936-1939, a fait sa réapparition à la faveur d’un verdict historique. Mardi, la Cour suprême a autorisé à l’unanimité l’exhumation de Franco de sa tombe encastrée dans la crypte du Valle de los Caidos, son mausolée à l’ouest de Madrid. La décision donne raison au gouvernement socialiste de Pedro Sanchez qui, en juin 2018, avait décidé d’extraire la dépouille de l’ancien dictateur en raison de son «emplacement inadéquat», «une source de honte pour tous les démocrates». Le Valle de los Caidos, dans la commune de San Lorenzo del Escorial, est un site monumental composé d’une croix haute de 150 mètres, d’une vaste esplanade de granit et d’une crypte souterraine où avait été inhumée, le 23 novembre 1975, la dépouille du Caudillo.

Notre reportage: Aux portes de Madrid, le mausolée de la honte