Le bilan de l’attaque contre le théâtre de Marioupol, ville inlassablement bombardée et assiégée depuis la fin février par l’armée russe, n’était toujours pas connu jeudi au lendemain de l’attaque. Des images montrent le bâtiment de plusieurs étages qui s’est en partie effondré. Selon des habitants évacués mercredi de la ville portuaire, des centaines de personnes s’étaient réfugiées dans un abri sous le théâtre pour se protéger des bombes.