Le ciel se trouble pour les voyageurs qui souhaitent se rendre aux Etats-Unis. Les liaisons aériennes avec la Suisse sont fortement perturbées à la suite de la décision de Donald Trump de suspendre les vols en partance d'Europe.

Contactée, l'ambassade américaine à Berne précise que les détenteurs d'un billet pour un départ vers les Etats-Unis avant 5h du matin samedi pourront embarquer normalement. Une fenêtre de quelques heures qui met le secteur aérien sous pression. «Le terminal est plutôt calme, mais le central téléphonique de l’aéroport reçoit des appels de passagers qui cherchent à savoir comment rejoindre au plus vite les Etats-Unis», constatait jeudi Madeleine von Holzen, porte-parole de Genève Aéroport. 

Cette demande accrue oblige la compagnie aérienne Swiss à repenser son offre dans l'urgence. Elle a annoncé jeudi la mise en place d'un programme de vols spéciaux. Elle ne desservira plus que Chicago et Newark, dans la banlieue de New York, pour permettre aux passagers américains de rentrer dans leur pays. Tous les autres vols vers les Etats-Unis seront suspendus dès samedi, y compris la liaison quotidienne entre Genève et le principal aéroport de New York, John F. Kennedy.

Contrôles sanitaires renforcés

Epargné par les mesures américaines, le Royaume-Uni va-t-il devenir une alternative pour les voyageurs suisses? Les passagers qui étudieraient cette option ne pourront pas contourner l'interdiction. Seuls le pays d'origine et le passeport feront foi.


Lire aussi les articles liés: 


Des contrôles sanitaires renforcés seront par ailleurs mis en place dans les aéroports pour les citoyens ou résidents américains, avant l'embarquement ou à leur arrivée aux Etats-Unis. Jeudi, Genève Aéroport n'avait pas été approché par les ambassades pour l'instauration d'un tel dispositif.

«Les aspects pratiques de mise en œuvre de ces mesures relèvent de la compétence des autorités américaines, précise Daniel Dauwalder, porte-parole de l'Office fédéral de la santé publique. Le DFAE, avec l’ambassade de Suisse aux Etats-Unis, analyse les conséquences liées à ces restrictions.» Signe que les différents acteurs sont pris de court.