Une semaine après avoir subi une déroute militaire sans précédent dans la région de Kharkiv, le Kremlin a décidé de riposter. Vladimir Poutine s’exprimera sur la guerre en Ukraine à 19h mardi; des rumeurs font état d’une possible annonce de mobilisation générale. La Fédération de Russie a aussi adopté en urgence des lois punissant le «départ non autorisé du lieu de service [militaire] et la désertion», la «reddition volontaire», la «non-exécution d’ordres militaires» et la «perte de biens militaires», alors que selon le renseignement britannique la contre-offensive ukrainienne dans l’oblast de Kharkiv aurait conduit à la perte ou à la destruction de 50% de l’équipement russe dans cette région.