On les repère vite, dans le petit hall des départs de l’aéroport de Beyrouth. De jeunes hommes sans valise, avec seulement un petit sac à dos à leurs pieds. Ils n’ont pas l’allure pressée du voyageur qui file vers les contrôles de sécurité. Ils sont venus des heures à l’avance. Ce mardi 9 novembre, ils s’apprêtent à embarquer pour Minsk. Par un vol direct avec la compagnie biélorusse Belavia.