M. Liu a formellement fait appel vendredi, alors que M. Wang devrait le faire lundi, ont précisé leurs avocats. Le troisième citoyen chinois condamné dans ce procès, M. Ge Minqiang, n’a pas encore décidé s’il allait faire appel de sa condamnation à 8 ans de prison ferme, a dit son avocat. L’avocat représentant Stern Hu, le quatrième condamné dans ce procès, de nationalité australienne, s’est lui refusé à tout commentaire.

Corruption

Stern Hu, condamné à 10 ans de prison, était l’ancien responsable du bureau de Rio Tinto à Shanghai. Dès l’annonce des condamnations les quatre hommes ont été licenciés par leur employeur.

Stern Hu a été condamné pour avoir accepté 6,46 millions de yuans (1 million de francs) de pots-de-vin, Ge Minqiang 6,94 millions de yuans et M. Liu 3,78 millions. Wang Yong a lui été reconnu coupable d’avoir accepté quelque 75 millions de yuans (environ 11,70 millions de francs).

Interpellation récemment

Les corrupteurs ont été de grands groupes chinois comme Sinochem International, Laigang et Shougang, selon le tribunal, mais aussi de petites sociétés soucieuses de s’assurer des approvisionnements en minerai.

Les quatre hommes ont été arrêtés en juillet, alors que les négociations entre aciéristes chinois et géants miniers, dont Rio Tinto, sur le prix du minerai de fer pour l’année suivante étaient dans l’impasse, avant de finalement capoter. Une coïncidence que n’avaient pas manqué de relever des analystes ainsi que des hommes politiques australiens.