Etats-Unis

Au moins deux morts lors d'une fusillade dans une université de Caroline du Nord

La police de Charlotte-Mecklenburg (Caroline du Nord) a annoncé l’interpellation d’un suspect et affirme qu’il n’y a «aucune raison de penser que quelqu’un d’autre soit impliqué»

Deux personnes sont mortes et quatre autres ont été blessées, dont trois grièvement, lors d'une fusillade mardi après-midi sur le campus de l'université de Caroline du Nord, à Charlotte, ont fait savoir les services de secours locaux. Les deux personnes décédées sont des garçons âgés de 17 et 18 ans, rapporte une antenne locale de la chaîne Fox. Le pronostic vital de trois des blessés est engagé.

«Les lieux sont sécurisés. Une personne interpellée. Aucune raison de penser que quelqu'un d'autre soit impliqué», a tweeté la police de Charlotte-Mecklenburg, disant «inspecter un par un les locaux du campus».

La fusillade est intervenue au dernier jour de cours. Le service d'urgence de l'université a annoncé l'annulation de tous les examens jusqu'à la fin de la semaine.

L'assaillant serait un ancien étudiant

«Le campus reste placé en confinement», a tweeté de son côté le service d'urgence de l'université après avoir invité les étudiants à «rester dans un endroit sûr».

Le responsable de la sécurité de la haute école a indiqué que son équipe est intervenue rapidement pour mettre fin à la fusillade. Elle a interpellé le tireur, qui était «armé d'un pistolet». Selon des médias locaux, le suspect interpellé est un étudiant en histoire de 22 ans qui a abandonné les études qu'il suivait dans cette université.

«Nous étions dans la bibliothèque. Il est entré et les gens ont immédiatement couru dans le couloir en criant qu'il y avait un tireur», a raconté à NBC un témoin qui dit s'être barricadé dans une salle avec d'autres étudiants. «Nous avons mis une table devant la porte, éteint les lumières et attendu un certain temps avant que la police n'arrive.»

Lire aussi: Il y a 20 ans, la tuerie de Columbine ébranlait les Etats-Unis

«Mes pensées vont aux familles de ceux qui ont perdu la vie, aux blessés, à l'ensemble de la communauté universitaire et aux courageux membres des services de secours qui sont intervenus», a réagi sur Twitter la maire de Charlotte Vi Lyles, «sous le choc». Cette fusillade intervient trois jours après qu'un jeune homme de 19 ans a ouvert le feu dans une synagogue de Californie, tuant une femme et blessant trois personnes.

Publicité