Ces deux Tibétains âgés d’une vingtaine d’années ont accompli leur geste désespéré jeudi dans la préfecture d’Aba, dans l’ouest de la province du Sichuan à forte population tibétaine, a indiqué dans un communiqué reçu vendredi par l’AFP l’organisation International Campaign for Tibet.

Ils sont morts et des habitants ont réussi à empêcher les forces de sécurité d’emporter les corps, a précisé l’ONG.

Un moine bouddhiste se trouvant sur place, joint par téléphone par l’AFP, a confirmé le décès des deux jeunes, qui seraient des laïques selon Free Tibet, une autre association de défense des Tibétains.

Les autorités locales, dans cette région reculée où les autorités empêchent l’accès aux journalistes de la presse étrangère, étaient injoignables vendredi.

Un total de 34 Tibétains, en majorité des moines bouddhistes, se sont immolés par le feu ou ont tenté de le faire depuis début mars 2011 dans les zones tibétaines chinoises.

Un grand nombre de ces immolations a eu lieu dans la préfecture d’Aba.

De nombreux Tibétains se plaignent de la répression de leur religion et de leur culture et de ce qu’ils considèrent comme une domination grandissante des Han, ethnie fortement majoritaire en Chine.