Les législatives du 23 octobre sont les deuxièmes depuis l'instauration du protectorat international en 1999. Comme lors du précédent scrutin, en 2001, les électeurs albanais devraient partager leurs voix entre la Ligue démocratique du Kosovo (LDK), du président Ibrahim Rugova, et les deux formations issues de la guérilla de l'UÇK: le Parti démocratique du Kosovo (PDK) et l'Alliance pour l'avenir du Kosovo (AAK). Ces trois partis, qui «cohabitent» depuis les élections de 2001, réclament tous l'indépendance de la province. En 2001, les Serbes avaient massivement participé aux élections, en votant pour la liste unique de la coalition Povratak (le retour), qui avait obtenu 22 sièges sur un total de 120, soit 12 sièges à la proportionnelle en plus des 10 sièges réservés aux Serbes en tant que minorité.