Alexeï Navalny porte l’«élite» politico-médiatique russe à ébullition. «Si je devenais président, je te ferais fusiller dès le premier jour, lui déclare l’acteur populaire Ivan Okhlobystine sur YouTube. Le fait que Poutine ne le fasse pas indique qu’il est un homme aux hautes qualités morales.» Après avoir embastillé l’opposant pour deux ans et demi, la justice russe a rejeté samedi l’appel déposé par ses avocats. Une justice qui reste sourde aux injonctions de la Cour européenne des droits de l’homme (réclamant sa libération immédiate) mais qui exécute celles du Kremlin.

Lire aussi: Alexei Navalny reste en prison