Un soir de la mi-septembre, plusieurs activistes de la diaspora faisaient le pied de grue devant les Hôpitaux universitaires genevois (HUG). Ces opposants au régime vieillissant du président Biya, qui règne sur le Cameroun depuis presque quatre décennies, cherchaient un patient bien particulier. Marcel Niat, bientôt 85 ans, président du Sénat camerounais, était hospitalisé à Genève, assurent-ils. Devant l’hôpital, ils ont pris à partie et filmé avec leur téléphone portable des compatriotes, y voyant une preuve de la présence du dignitaire.