Le trafic routier dans le nord de l’Allemagne était quasiment paralysé dimanche après de fortes chutes de neige qui se sont abattues la veille, de nombreux automobilistes se retrouvant coincés dans leurs véhicules. La situation s’améliore en revanche en France.

«La situation, au moins en ce qui concerne le nord, est dramatique», a indiqué Maxi Hartung, experte des transports de l’Automobile-club d’Allemagne (ADAC) sur la chaîne d’informations en continu n-tv.

«Sur l’autoroute A20, des gens sont coincés depuis des heures», a- t-elle ajouté précisant que certaines portions de cette autoroute, qui traverse l’Etat régional du Mecklembourg-Poméranie occidentale, étaient complètement bloquées.

Toute l’Allemagne était recouverte de neige, en particulier le nord et l’est du pays. A Leipzig (est), il est tombé 29 cm de poudre blanche. Quant à Berlin, elle croule sous 27 cm de neige, et Hambourg 12 cm, selon les services météorologiques.

De nouvelles chutes de neige étaient prévues ce dimanche dans le centre et l’Est du pays. Le nord devrait en revanche être épargné et le fort vent de nord-est devrait perdre en force dans la journée. Les températures, en légère hausse, devraient s’étaler à entre -6 degrés et 1 degré.

Le trafic aérien demeurait également perturbé dans de nombreuses régions, en particulier à Francfort, troisième plaque tournante en Europe en nombre de passagers. 61 vols ont été annulés dimanche matin après 255 la veille.

En France, la météo a connu une accalmie. Les chutes de neige se sont atténuées, permettant une amélioration du trafic routier, aérien et ferroviaire.

Seize départements ont été maintenus en vigilance orange pour neige et verglas jusqu’à midi, essentiellement sur les Côtes de la Manche, dans le Massif central et dans la région Rhône-Alpes, selon Météo France.

Si les perturbations diminuaient progressivement dans les transports, après les grandes difficultés de la veille où 28 départements étaient en alerte orange, la circulation restait tout de même délicate, en particulier sur les routes. Aéroports

Samedi, les aéroports de Toulouse, Strasbourg, Lourdes, Brest, Lorient et Lyon avaient été fermés et des perturbations avaient touché les aéroports parisiens. A Lyon, près de 800 passagers ont dû passer la nuit de samedi à dimanche dans l’enceinte de l’aéroport, souvent sur des lits de fortune.

Les pistes pourraient rouvrir à la mi journée si les conditions météorologiques s’améliorent, a indiqué la direction. La circulation des trains, sérieusement perturbée samedi, devrait aussi s’améliorer dimanche.