Le Temps: Vous prônez un retrait d'Irak sans délai. N'est-ce pas une promesse d'anarchie?

Keith Ellison: Rien ne permet de dire que la situation serait pire qu'aujourd'hui. Il vaudrait mieux que la sécurité en Irak soit assurée par des troupes qui parlent arabes. Al-Qaida est dans le pays, mais n'y était pas avant. La plupart de ceux qui se battent sont des Irakiens qui nous blâment pour Abou Ghraib, les morts civils.

- Que faire au Proche-Orient?

- Créer un Etat palestinien qui vive en paix avec Israël. Les Etats-Unis sont la première puissance politique et économique. Notre devoir est de nous engager de manière déterminée pour cela. L'administration Bush ne l'a pas fait.

- Comment surmonter l'hostilité du monde musulman?

- Je suis le candidat de Minneapolis, pas d'une religion. Mais ce pays doit reconquérir sa crédibilité perdue, en cultivant des amis, pas en créant des ennemis. La conquête des droits et des libertés est une tâche longue. Nous le savons d'expérience.