Des restes humains ont été retrouvés en mer, au large de la pointe sud du continent américain, a déclaré mercredi aux journalistes José Fernandez, l'intendant de la région de Magallanes, à l'extrême-sud du Chili. L'armée chilienne avait auparavant annoncé la découverte, par le navire Antarctic Endeavour, de débris pouvant être des morceaux de mousse et des réservoirs internes de combustible de l'avion disparu, un Hercules C-130. Ces débris ont été localisés à 30 km de la dernière position connue de l'appareil, entre le Chili et l'Antarctique. Les fragments vont être soumis à des expertises à Punta Arenas jeudi ou vendredi.

L'armée de l'Air chilienne a annoncé lundi avoir perdu le «contact radio» avec un avion militaire C130 avec 38 personnes à bord. «Un avion C130 Hercules a décollé à 16h55 (20h55 en Suisse) de la ville de Punta Arenas, vers la base antarctique Président Eduardo Frei», a indiqué l'armée dans un communiqué.

Au total «38 personnes, dont 17 membres d'équipage et 21 passagers» se trouvaient à bord de l'appareil. Une opération de secours avec des avions et des navires de la Marine chilienne a été lancée, selon la même source.

Le président Sebastián Piñera «consterné»

L'avion, qui a décollé de la base aérienne Chabunco de Punta Arenas (à plus de 3000 km au sud de la capitale Santiago), effectuait des tâches de soutien logistique. Il transportait du personnel qui devait réviser un oléoduc flottant alimentant en carburant la base antarctique.

Le président Sebastián Piñera, «consterné» par la disparition de l'appareil militaire, a annoncé sur Twitter qu'il se rendait à Punta Arenas pour superviser «les opérations de recherches et le déploiement d'équipes de secours».