Les pays arabes devraient réitérer jeudi au Caire leur soutien à la cause palestinienne, mais les dissensions croissent avant même la réunion sur l'appui à donner au président palestinien Yasser Arafat, qui exige l'arrêt des attaques armées contre Israël. Le secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa, a confirmé la tenue de cette réunion jeudi qui doit rassembler à la demande de l'Autorité palestinienne les ministres des Affaires étrangères des 22 membres de l'organisation panarabe, apportant ainsi un démenti aux propos d'un responsable arabe à Amman. Ce dernier, qui a requis l'anonymat, avait affirmé que la réunion pourrait être annulée du fait de divergences de vue entre modérés, tels que l'Egypte et la Jordanie, qui soutiennent Arafat, et radicaux qui veulent la poursuite de l'Intifada, notamment la Syrie et l'Irak. Le président irakien Saddam Hussein a appelé mardi à la tenue d'un sommet extraordinaire des pays arabes à La Mecque en Arabie saoudite, pour discuter de l'«agression» israélienne contre les Palestiniens.