Le gouvernement iranien va examiner lors de sa réunion mercredi la possibilité de produire de l’uranium enrichi à 20%, a déclaré le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, cité par le site internet de la télévision publique. Une information confirmée par la télévision semi-officielle Press TV.

En outre, le gouvernement a ordonné dimanche à l’Agence iranienne de l’énergie atomique de lancer les travaux de construction sur cinq sites déjà choisis pour des usines d’enrichissement d’uranium et de commencer à chercher des sites pour cinq autres usines, selon la télévision.

Ces annonces surviennent peu après que le Parlement a exprimé la volonté de voir l’Iran réduire sa coopération avec l’Agence internationale de l’énergie atomique, en riposte à la résolution de l’agence onusienne.

Adoptée vendredi, la résolution de l’AIEA demande notamment la «suspension» de la construction du nouveau site d’enrichissement d’uranium de Fordo, dont l’existence n’a été révélée qu’en septembre.

Le président Mahmoud Ahmadinejad a déclaré que le pays, impliqué avec les grandes puissances dans un bras de fer au sujet de la finalité de son programme nucléaire, doit viser à produire de 250 à 300 tonnes de combustible nucléaire par an.