En février 2008, Le Temps rencontrait, à la Faculté de droit de l’Université d’Etat de Saint-Pétersbourg, Natalya Shatichina qui décrivait son ancien professeur Dmitri Medvedev en ces termes: «C’est une Mona Lisa version russe. Il est l’homme dont la Russie a besoin: il maîtrise bien les systèmes juridique et économique, il est fidèle à notre pays. Il connaît bien l’Occident. Il incarne la nouvelle génération, comme Barack Obama aux Etats-Unis et Nicolas Sarkozy en France.»