États-Unis

Donald Trump et les Latinos, le grand désamour

Ils étaient 29% à voter pour Donald Trump en 2016, ils pourraient être moins de 20% en 2020. La communauté latino-américaine grandit, mais se sent toujours plus menacée par une rhétorique raciste. Le drame d’El Paso accentue le fossé

Avant El Paso (Texas), le président s'est rendu avec son épouse à Dayton (Ohio), également touché par une fusillade, au chevet de victimes. Des centaines de manifestants étaient réunis non loin de l'hôpital avec le ballon «Baby Trump», personnage gonflable représentant un bébé colérique à l'effigie du président. (AFP/LT)

Donald Trump, tout sourire, le pouce levé, devant un immense plat mexicain, et cette légende pour accompagner la photo diffusée sur les réseaux sociaux: «Joyeuse Fête du 5 mai. Les meilleurs Taco Bowls sont faits au Trump Tower Grill. J’adore les Hispaniques!» C’était le 5 mai 2016, en pleine campagne présidentielle. Depuis, les choses ont changé.

Lire aussi: A El Paso, un homme tue 20 personnes en dénonçant une «invasion d'Hispaniques»