En toute fin de campagne, Donald Trump semble être sur des ressorts: il est partout. Il accumule les meetings, en enchaîne parfois plusieurs par jour, s’affiche en conquérant capable d’enthousiasmer sa base électorale et d’attirer plus de monde que son adversaire démocrate. Une hyper­activité des derniers jours pour cacher qu’il est aux abois, miné par les sondages qui le donnent perdant et inquiet des procédures judiciaires qui pourraient le viser une fois son immunité présidentielle levée? Donald Trump n’a justement plus rien à perdre, et c’est en cela qu’il représente un danger pour le favori Joe Biden.

Lire aussi notre éditorialDernière chance pour remettre les Etats-Unis sur les rails