Le temps semble s’être comprimé pour les négociateurs réunis à Vienne. Leur mission: réintégrer les Etats-Unis au sein de l’accord sur le programme nucléaire iranien (Joint Comprehensive Plan of Action ou JCPOA) en les incitant à lever les sanctions prises par Donald Trump, tout en obtenant que l’Iran se remette en conformité avec ses obligations. C’était compter sans une brusque accélération du tempo initiée à plusieurs milliers de kilomètres de la capitale autrichienne.

Lire aussi: Au cœur de Natanz, la mise en garde israélienne