La loi de finances Le budget 2013 arrivera au Conseil des ministres le 26 septembre. De nombreux arbitrages sont en cours, en particulier l’abaissement de la prévision de croissance (1,2% actuellement). L’exécutif doit au minimum trouver 33 milliards d’euros pour tenir l’objectif de 3% de déficit en 2013. L’enjeu politique réside dans l’équilibre entre économies et nouvelles recettes. Au chapitre des impôts supplémentaires, la taxation de 75% des hauts revenus.

Le traité européen Discuté au Conseil des ministres du 19 septembre, le traité européen de discipline budgétaire passera devant le parlement assorti du pacte de croissance négocié en juin, censé atténuer les effets de l’austérité en Europe. Mais la gauche de la gauche n’est pas convaincue: elle refuse la règle d’équilibre des comptes prévue dans le traité. Selon un sondage, 72% des Français souhaitent un référendum sur le sujet.

L’emploi Le gouvernement tente de relancer la création d’emploi sur plusieurs fronts. La loi créant 150 000 emplois subventionnés en faveur des jeunes peu ou pas qualifiés sera discutée la semaine prochaine à l’Assemblée. Les partenaires sociaux doivent aussi finaliser le contrat de génération: les entreprises de moins de 300 employés qui embauchent un jeune et s’engagent à conserver un senior de plus de 57 ans recevront une aide publique.