Au moins 39 personnes ont été tuées vendredi dans le double attentat suicide qui a visé deux convois militaires sur un marché et dans une zone résidentielle de Lahore, la grande ville de l’est du Pakistan, a annoncé un responsable de la police à la télévision pakistanaise dans un nouveau bilan.

C’est le 2e attentat en quatre jours à Lahore. Lundi, un kamikaze au volant d’une voiture piégée avait pulvérisé un immeuble de la police, tuant 15 personnes, des policiers et des passants.

L’attaque avait été revendiquée par les talibans pakistanais alliés à Al-Qaïda et principaux responsables d’une vague d’attentats qui a fait plus de 3.000 morts en deux ans et demi.

Les talibans ont à cette occasion que 3000 militants étaient prêts à aller se faire exploser dans des attentats suicide si l’armée pakistanaise ne cessait pas ses opérations dans les zones tribales frontalières de l’Afghanistan.