Le Temps suit en détail ce moment historique qu'est le second procès en destitution d'un président américain.

Surprise et confusion au procès en destitution de Donald Trump. Et double coup de théâtre: alors que le verdict était attendu ce samedi, que l'ancien républicain s'apprêtait à être innocenté une deuxième fois, l'accusation a obtenu, dans la matinée, l'audition de témoins. Avant d'y renoncer, à la suite de tractations. Même les sénateurs ont de la peine à s'y retrouver. En résumé: le procès risquait de durer encore plusieurs jours ou semaines. Mais désormais, le verdict pourrait malgré tout être connu ce samedi. 

Volte-face de Lindsey Graham

L'accusation avait demandé à entendre une élue républicaine de la Chambre des représentants, Jaime Herrera Beutler. C'est elle qui, vendredi, a divulgué le contenu de l'appel téléphonique entre Kevin McCarthy, chef des républicains de la Chambre, et Donald Trump, le 6 janvier. Alors que Kevin McCarthy alertait le président de la gravité de l'attaque en cours au Capitole et lui demandait de réagir, Donald Trump se serait rangé du côté des émeutiers. «Eh bien, Kevin, j'imagine que ces gens sont plus en colère que toi à propos de l'élection», lui aurait-il répondu. Kevin McCarthy n'a pas pour autant voté en faveur de son impeachment. CNN a été le premier média à divulguer l'information. 

Jamie Raskin, le leader de l'équipe de mise en accusation, avait demandé en ouverture du cinquième jour d'audience, à pouvoir l'entendre «au moins une heure par Zoom». Très vite, Michael van der Veen, avocat de Donald Trump, s'est érigé contre la demande, avec agressivité, menaçant d'appeler à son tour de nombreux témoins – «une centaine» –, ce qui pourrait prolonger considérablement le procès.

Mais le Sénat a tranché: les sénateurs ont approuvé le principe de l'audition de témoins, par 55 voix contre 45. Lindsey Graham, un fidèle de Donald Trump, a même créé la surprise en demandant de changer son vote de «non» à «oui». Alors que certains sénateurs ne semblaient plus savoir s'ils votaient pour l'audition d'un seul témoin, Jaime Herrera Beutler, ou sur le principe d'en auditionner plusieurs. 

Retrouvez notre suivi de l’actualité américaine

Finalement, un renoncement

Y aura-t-il au final un seul témoin ou des dizaines? Et de quoi prolonger le procès de plusieurs jours, ou semaines? La réponse est tombée après une heure de suspension de procès: les deux parties renoncent finalement à entendre des témoins. La déposition de l'élue républicaine a finalement été lue en séance et versée au dossier. 

L'accusation démocrate n'avait rien à perdre. Accusé d'«incitation à l'insurrection» et d'être responsable de l'attaque meurtrière du Capitole du 6 janvier, Donald Trump a toutes les chances d'être acquitté, car il faudrait que dix-sept sénateurs républicains votent avec les démocrates pour qu'il soit jugé coupable. Or, le compte n'y est pas.

Mitch McConnell votera pour l'ex-président

Mitch McConnell, le président des républicains au Sénat, qui s'est distancé de Donald Trump et l'a même accusé ces dernières semaines d'avoir «provoqué» les émeutes, a d'ailleurs fait savoir par écrit à ses pairs qu'il l'acquittera. Selon plusieurs médias, il évoque une «décision difficile» dans un message adressé à son groupe parlementaire. Certains républicains tentés de le juger coupable risquent par ailleurs de renoncer, par crainte de représailles. 

Alors pourquoi les démocrates renoncent-t-ils finalement à auditionner leur témoin? Personne n'a vraiment intérêt à avoir des audiences qui se prolongent. Les républicains veulent rapidement tourner la page d'un procès embarrassant. Et les démocrates craignent qu'il n'éclipse les priorités et l'agenda de Joe Biden.