Nicolas Sarkozy et son camp abordent en position de force la campagne des législatives qui s'est ouverte lundi, face à une gauche déboussolée et forts d'un capital confiance qui gonfle leur espoir d'obtenir une large majorité à l'Assemblée. Un mois à peine après la présidentielle, les Français éliront les 10 et 17 juin leurs 577 députés parmi 7750 candidats.

La droite, forte de sondages qui la donnent largement gagnante, s'est lancée dans la bataille derrière le premier ministre, François Fillon, avec l'objectif de maintenir la mobilisation de son électorat.

D'après plusieurs sondages, les Français approuvent largement les premiers choix du président. Plus des deux tiers sont satisfaits du gouvernement nommé. Près de 80% jugent l'équipe dynamique et compétente.