On l’appelle le drone suicide ou le drone kamikaze. Cent dix Switchblade américains sont sur le point d’être utilisés par les forces ukrainiennes. Une poignée de militaires ukrainiens – moins d’une douzaine –, arrivés aux Etats-Unis à des fins d’entraînement avant le début de l’invasion russe de l’Ukraine, se sont récemment familiarisés avec ces drones tueurs, vient de confirmer le Pentagone. Le ministre de la Défense, Lloyd Austin, l’a révélé mardi lors d’une audition devant le Sénat.