Initié par Marie Heuzé, porte-parole des Nations unies, et les dessinateurs Chappatte et Plantu, le réseau «Cartooning for Peace» réunit des croqueurs du monde entier. Chamboulés par l’affaire des caricatures du Prophète, ils avaient organisé un colloque fin 2006 à New York intitulé «Désapprendre l’intolérance». Depuis, une exposition de leurs œuvres tourne à travers la planète. Quelques-unes ont été sélectionnées ici pour illustrer la problématique du racisme et des discriminations, au centre de la conférence onusienne de Durban II qui s’ouvre aujourd’hui à Genève.

Le droit à la liberté d’expression, ainsi, est l’un des enjeux de ce sommet, un certain nombre d’Etats ayant souhaité inscrire la diffamation religieuse parmi les atteintes racistes, intolérables et punissables. Ils n’ont, pour l’heure, pas réussi.

www.cartooningforpeace.org

Ali Dilem, dessinateur algérien, travaille pour «La Liberté» (d’Alger)

Chappatte, dessinateur suisse, publié dans «Le Temps», l’«International Herald Tribune» et la «NZZ».

Plantu, dessinateur français, «Le Monde» et l’«Express». Ce dessin a été publié la semaine passée dans l’«Express».