Des responsables américains et talibans se sont réunis au Qatar pour discuter de la sécurité et des droits de l'homme en Afghanistan, a déclaré dimanche le département d'Etat des Etats-Unis.

Une délégation américaine s'est rendue à Doha samedi et dimanche pour des discussions «axées sur les problèmes de sécurité, de terrorisme et sur la sécurité de voyage des citoyens américains, des autres ressortissants étrangers et de nos partenaires afghans», a précisé le porte-parole du département d'Etat Ned Price.

Sur le sujet: Que se passe-t-il en Afghanistan? Le point sur la situation, sept semaines après la prise de Kaboul par les talibans

Parmi les sujets abordés: les «droits humains, plus particulièrement la participation des femmes et des filles à tous les niveaux de la société afghane», selon Ned Price. Mais aussi «la mise à disposition d'une aide humanitaire conséquente de la part des Etats-Unis, directement dirigée vers le peuple afghan».

D'après le département d'Etat, les échanges ont été «francs et professionnels» et les responsables américains ont réaffirmé que «les talibans seront jugés sur leurs actions, pas seulement sur leurs paroles».

Un pays sous perfusion

Les talibans cherchent à obtenir la reconnaissance de la communauté internationale, ainsi qu'une assistance pour éviter une catastrophe humanitaire dans le pays.

L'Afghanistan reste économiquement paralysé depuis l'arrivée des talibans au pouvoir et le gel immédiat de tous les avoirs du pays et des aides internationales qui maintiennent le pays sous perfusion. Au bord d'une grave crise humanitaire, un tiers de la population afghane est menacée de famine, selon les Nations unies.

A lire: En Afghanistan, le Qatar continue de renforcer sa stratégie