Brexit

Des Ecossais manifestent à Edimbourg pour leur indépendance

Les Ecossais avaient dit non à l'indépendance de leur nation, en 2014. Mais c'était avant le référendum de juin 2016 sur le Brexit, lors duquel 62% des Ecossais se sont opposés au départ du Royaume-Uni de l'Union européenne

Des milliers de personnes ont manifesté samedi après-midi à Edimbourgh en Ecosse. Ils réclament l'indépendance de cette province britannique, moins d'un mois avant le Brexit.

Les manifestants sont partis en début d'après-midi du parc royal d'Holyrood agitant des drapeaux écossais bleu et blanc, certains portant des kilts et soufflant dans des cornemuses. Parmi eux, la députée du SNP (parti indépendantiste écossais au pouvoir en Ecosse), Joanna Cherry.

Elle est à l'origine d'une procédure devant la justice écossaise. Celle-ci veut s'assurer que le Premier ministre britannique Boris Johnson se conforme bien à une loi votée début septembre par les députés lui imposant de demander un report du Brexit, s'il n'obtient pas d'accord avec l'UE.

Lire aussi: Malgré ses dires, Boris Johnson pourrait demander un nouveau report du Brexit à l’UE faute d’accord

Les organisateurs de la marche, All Under One Banner (Tous derrière une même bannière) espéraient rassembler au moins 100'000 personnes. L'an dernier, la marche avait réuni 20'000 personnes selon la police, cinq fois plus selon les organisateurs.

Un nouveau référendum?

Les Ecossais se sont déjà prononcés sur l'indépendance de leur nation lors d'un référendum organisé en septembre 2014. Le «non» l'avait emporté à 55%. Mais c'était avant le référendum de juin 2016 sur le Brexit, lors duquel 62% des Ecossais se sont opposés au départ du Royaume-Uni de l'Union européenne. Ils ne veulent pas subir les conséquences redoutées sur leur économie d'une rupture brutale avec l'UE.

La Première ministre écossaise et cheffe du SNP, Nicola Sturgeon, n'a pas perdu son objectif de vue et compte organiser un deuxième référendum sur le sujet d'ici 2021. Elle a expliqué sur Twitter samedi qu'elle ne pouvait pas participer à la marche mais était «en pensée» avec les participants à qui elle a déclaré: «N'ayez aucun doute - l'indépendance arrive».

Publicité