Un revolver incrusté de diamants, des propriétés de luxe – dont un ranch à Guadalajara hébergeant des fauves –, au moins quatre jets privés, un yacht baptisé Chapito: du temps de sa «splendeur», le narcotrafiquant Joaquin Guzman Loera, alias El Chapo, menait un train de vie opulent à force de brasser des millions de dollars. Son procès hors norme, qui se déroule à New York, permet d’en savoir davantage sur ses goûts. Et comme pour le baron de la drogue colombien Pablo Escobar, la Suisse en fait partie.

A propos du procès: Au procès d’El Chapo, les narcos prouvent qu’un mur ne servirait à rien