La Jaguar approche lentement du règne des escargots. Des milliers de mollusques se replient dans leur coquille alors que le prédateur s’arrête aux portes de leur royaume. Du monstre noir luisant sort Martino Crespi. Le propriétaire de cet élevage vient d’arriver à bord de son animal à quatre roues. Sa matinée de désherbage laisse place à la présentation de sa nouvelle activité née paradoxalement grâce au coronavirus.

Lire aussi:Confinement: enfin le temps de réfléchir, et changer de vie