Absurde et sans intérêt, le déferlement médiatique qui entoure Elisabeth II pour son jubilé de platine, qui débute ce jeudi? De simples ragots dignes des pages «people»? Ce serait se méprendre sur l’incontournable rôle central que joue la reine en son Royaume-Uni. Après sept décennies sur le trône, celle-ci a réussi à incarner tout et son contraire, en choisissant de très peu s’exprimer et de ne surtout pas donner son opinion. C’est grâce à ce mutisme auto-imposé, et à sa longévité, que sa popularité reste extraordinaire.