«Je tiendrai mon engagement. Rendez-vous à l’Elysée.» Le message d’Emmanuel Macron ne s’adresse pas à un partenaire social engagé dans un bras de fer avec le gouvernement mais à un duo de vidéastes populaire sur les réseaux sociaux. Le président français, par le biais de son responsable de la communication, a sollicité McFly et Carlito pour rappeler l’importance des gestes barrières à la population.

Les deux compères ont accepté de mettre leur loufoquerie au service d’un message de prévention adressé à leur jeune public (environ 6 millions d’abonnés sur YouTube), alors que la situation sanitaire reste préoccupante dans le pays. Leur défi: atteindre 10 millions de vues avec une chanson sur le port du masque ou encore le gel hydroalcoolique pour «battre le virus». Un score dépassé en seulement trois jours. La récompense: la participation du chef de l’Etat à un «concours d’anecdotes», un format réputé sur leur chaîne, dans une vidéo qui sera tournée dans l’enceinte de l’Elysée. «Bon bah, on va faire un feat avec le président. Incroyable communauté que vous êtes, c’est monstrueux l’engouement, là», s’enthousiasme sur Twitter Raphaël Carlier, l’un des membres du duo.

«Evidemment que c’est politique»

Le vidéaste a de la peine à contenir sa joie. Dans une vidéo de présentation du projet, McFly et Carlito se montraient lucides sur la nature de la proposition. «Evidemment que c’est politique, que c’est malin, qu’il y a de la stratégie derrière. Il y a les élections dans un an. Mais en même temps…», lâchent-ils avec excitation. Le rendez-vous à l’Elysée n’est pas encore fixé. «Pour le moment, il n’y a pas de créneau programmé», a précisé mercredi l’entourage du chef de l’Etat à la chaîne LCI. Mais la stratégie de communication d’Emmanuel Macron est bien activée. Le responsable centriste souhaite conquérir la jeunesse sur son terrain, les réseaux sociaux, à un an de l’élection présidentielle. Après avoir lancé son compte TikTok, plateforme plébiscitée par les adolescents, il a longuement répondu en décembre aux questions du public de Brut, un média en ligne français.

Lire aussi: S’engager pour le climat, le périlleux défi des youtubeurs

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, investit également les plateformes numériques. Ce mercredi, il lance une émission mensuelle baptisée Sans filtre diffusée sur Twitch et YouTube. Il échangera avec des internautes depuis une annexe du palais de l’Elysée, suite au Conseil des ministres. Des influenceurs participeront à la discussion. Depuis novembre, le responsable politique répondait également, chaque dimanche soir en direct, aux interpellations d’internautes ou de personnalités sur Instagram. Le dispositif suffira-t-il à convaincre une jeunesse déboussolée par les conséquences de la pandémie? La posture délicate de Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieure, face aux étudiants illustre la difficulté du gouvernement à répondre aux inquiétudes de cette partie de la population. Mardi, une centaine d’étudiants ont crié «Vidal démission», alors qu’elle annonçait à Poitiers la gratuité des protections périodiques pour les étudiantes. Une décision saluée mais leur inquiétude sur la détresse psychologique restait vive.