Il est 10 heures du matin, heure de Tomsk (Sibérie), le 20 août lorsque l’équipe de l’opposant Alexeï Navalny apprend la terrible nouvelle. Kira Yarmych, assistante personnelle du principal rival de Vladimir Poutine, appelle son collaborateur Gueorgui Albourov, resté à Tomsk, pour l’informer qu’Alexeï Navalny a perdu connaissance peu après le décollage (à 7h55) du vol S7 2614 Tomsk – Moscou. Elle raconte que leur avion s’est posé en urgence à Omsk et que les secouristes constatent «des signes clairs d’empoisonnement».