Dans son dernier match en date, Enes Kanter affronte le gouvernement chinois. «Cher dictateur brutal Xi Jinping, le Tibet appartient aux Tibétains.» Sur un fond blanc, et t-shirt noir à l’effigie du dalaï-lama sur les épaules, le pivot des Celtics Boston dénonce pendant près de trois minutes la mainmise de la Chine sur Tibet. Nous sommes quelques heures seulement après le lancement de la saison de NBA, mardi 19 octobre.