La Cour suprême a tranché. Donald Trump n’a plus aucun moyen de s’opposer à la transmission de documents «secrets» de la Maison-Blanche exigés par la commission spéciale qui enquête sur l’attaque du Capitole du 6 janvier 2021. Voilà qui devrait considérablement accélérer les travaux de la commission. Pour l’ex-président, le revers est majeur, alors que la plus haute instance judiciaire du pays est à majorité conservatrice et qu’il a par ailleurs nommé trois des neuf juges.