L’ancien président français Nicolas Sarkozy a été placé mardi en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le financement libyen de la campagne de 2007, selon une source judiciaire. Il est actuellement entendu dans les locaux de la police judiciaire à Nanterre.

Lire aussi: Enquête sur la campagne de Sarkozy: Le Tribunal pénal fédéral donne son feu vert à la transmission de documents

C’est la première fois que Nicolas Sarkozy est entendu à ce sujet depuis l’ouverture d’une information judiciaire, en avril 2013, et confiée à plusieurs juges d’instruction du pôle financier de Paris, rappelle pour sa part le journal Le Monde qui donnait la même information que Reuters, ainsi que le site Mediapart.

Sa garde à vue peut durer 48 heures. Il pourrait ensuite être présenté aux magistrats à l’issue de sa garde à vue afin d’être mis en examen.

L’affaire a été révélée en 2012 par Mediapart, selon qui le candidat de l’UMP devenu président aurait bénéficié d’un financement en provenance du régime de Mouammar Khadafi, qui dirigeait alors la Libye.

Développement suit.