Il aura manqué dimanche une victoire éclatante aux défenseurs de l’Union européenne et de l’intégration communautaire. Si Emmanuel Macron avait réussi, en France, à imposer sa liste «Renaissance» devant celle du Rassemblement national, le symbole aurait alors été au rendez-vous. Mais à un peu plus d’un point d’écart, ce pari-là a échoué.