La dernière bouffée de colère est venue des pêcheurs français. Lorsqu’une cinquantaine de leurs chalutiers se sont massés, le jeudi 6 mai, aux abords de l’île de Jersey, un semblant de guerre de la pêche s’est installé, illustré par l’arrivée sur place de deux navires de guerre britanniques. La Manche, nouveau théâtre des affrontements post-Brexit?