Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Marine Le Pen lors de sa visite surprise à l'usine Whirlpool, Amiens, 26 avril 2017.
© STR

Élection

Entre Emmanuel Macron et le Front national, la bataille ouvrière

Sur le site de l’usine Whirlpool d’Amiens, les deux candidats qualifiés pour le second tour de la présidentielle ont démontré l’importance cruciale de l’électorat populaire. Sur ce point, l’avantage est à Marine Le Pen

Ces images-là résument l’enjeu principal du second tour de la présidentielle française: entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, tous deux présents mercredi sur le site de l’usine Whirlpool d’Amiens, la bataille pour l’électorat ouvrier sera sans merci. Impossible, pour l’un comme pour l’autre, de faire l’impasse sur ce vote de la «colère» dont la candidate du Front national (21,30% des voix) et Jean-Luc Mélenchon (19,58%) ont été au premier tour les principaux bénéficiaires.

«Pour Le Pen, l’enjeu est d’apparaître comme la seule candidate du peuple, comme le dit depuis le début le slogan de sa campagne, explique le politologue Jean-Yves Camus, spécialiste de l’extrême droite. Pour Macron, il s’agit de ne pas devenir, entre les deux tours, la caricature du candidat de la France aisée et des élites.»

Lire également: Pour le Front national, une présidentielle quitte ou double

Une visite non annoncée

A Amiens, là où l’ancien ministre de l’Economie a passé son enfance et où est installée depuis plusieurs générations la famille de sa femme, l’enjeu était, hier, encore plus décisif. Question de stature, de communication, de posture. Lorsque Marine Le Pen décide, sans prévenir, de rendre visite aux employés du fabricant d’électroménager dont l’usine locale de lave-linge devrait fermer le 1er juin 2018 pour cause de délocalisation en Pologne, l’agression est patente. Emmanuel Macron, dont la visite était annoncée, se trouve au même moment à la Chambre des métiers de la ville, avec une délégation de salariés.
La première pose pour des selfies. Le second, après avoir débattu, se rend lui aussi sur le site menacé, alors que les médias sociaux enragent d’une remarque matinale de l’écrivain Jacques Attali – l’un de ses proches, convié dimanche soir au fameux dîner de La Rotonde – qualifiant «d’anecdote» la fermeture de Whirl­pool. «Le rythme est donné, juge un communicant parisien. Marine Le Pen va tout faire pour le pousser au dérapage sur le terrain qu’il connaît le plus mal: celui des classes populaires et de la France qui souffre.»

Lire aussi: Les dessous de l’accueil houleux d’Emmanuel Macron dans une usine du Nord

Sur le vote ouvrier, Marine Le Pen à l’avantage

L’enjeu, a priori, est inégal. En tête au premier tour chez les actifs de 35-59 ans (28% des voix), forte de 37% du vote ouvrier et de 32% du vote des employés selon l’institut Ipsos, la présidente du Front national a un net avantage sur son adversaire qui, lui, a convaincu un cadre sur trois. Mais deux chiffres rendent la bataille particulièrement âpre. Le premier est celui de l’abstention: dimanche, 29% des ouvriers et employés ne se sont pas rendus aux urnes. Il faut donc les convaincre de ne pas recommencer dans dix jours. Le second est le score obtenu par Jean-Luc Mélenchon dans ce segment de la population: le candidat de La France insoumise a recueilli 31% du vote des chômeurs, 30% de celui des 18-24 ans et 24% chez les ouvriers. Un réservoir de voix laissé en «jachère» par son refus de donner une consigne de vote…

Analyse: La France de Macron contre la France de Le Pen: ce que dit la carte du 1er tour

Autre explication du duel social entre les deux finalistes de la course à l’Elysée: l’impact des images, et la prédominance des chaînes TV d’information continue dans le suivi de la campagne. A une semaine pile de leur duel télévisé du 3 mai, Marine Le Pen et Emmanuel Macron ont besoin de séquences «fortes» pour alimenter les écrans et les médias sociaux. La candidate frontiste, élue locale d’Hénin-Beaumont, dans le Pas-de-Calais voisin de la Somme, a donc surjoué la solidarité, affirmant que «sa place est naturellement ici, exactement où elle doit être». Son adversaire a riposté par la pédagogie sous les huées, refusant de promettre de sauver les emplois, dénonçant le dumping social pratiqué par certaines entreprises et évoquant le reclassement des employés. Deux France, qu’un fossé social sépare: «Marine Le Pen, à Amiens, se positionne à la fois aux côtés des ouvriers et contre cette Europe sans frontières qu’elle dénonce, estime Jean-Yves Camus. Or sur ces deux terrains, l’électorat de Mélenchon est attentif.»

Moins de 50% des mélenchonistes voteraient Macron

Pour Emmanuel Macron, la donne est plus compliquée. Moins de 50% des électeurs de La France insoumise se disent prêts à voter pour lui au second tour. Sa gaffe ministérielle sur les salariées analphabètes de l’entreprise bretonne Gad, en 2014, est restée dans les mémoires. Son avantage est en revanche d’être donné largement en avance sur sa concurrente dans les autres catégories sociales. L’objectif du candidat d’En marche! est aujourd’hui de ne pas être élu le 7 mai avec moins de 60% des voix, pour bétonner sa légitimité avant les législatives des 11 et 18 juin.

A ce propos, notre reportage au soir du 1er tour: Chez les mélenchonistes, une colère haineuse contre le PS

Ne pas abandonner au FN les classes populaires s’impose de surcroît pour un futur président «rassembleur». Prochain affrontement à Paris le 1er mai, jour de la Fête du travail. Marine Le Pen sera à Villepinte, dans le département de Seine-Saint-Denis, au plus fort taux de chômage de France. A quelques kilomètres de Bobigny, où Macron avait, en novembre 2016, lancé sa candidature…

Dossier
La France en campagne

Publicité
Publicité

La dernière vidéo monde

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

Cela faisait 5 ans que le pays adepte des grandes démonstrations de force n'avait plus organisé ses «jeux de masse», où gymnastes et militaires se succèdent pour créer des tableaux vivants devant plus de 150 000 spectacteurs. Pourquoi ce retour?

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

n/a