Syrie

Entre les Kurdes et Damas, un accord négocié depuis des mois

Les événements se sont précipités dans le nord-est de la Syrie. A peine lancée, l’offensive turque semble arrêtée par l’irruption des troupes syriennes et russes

Une semaine à peine s’est écoulée, et la région est déjà méconnaissable. Alliances renversées, assaut général sur les villes et conquêtes éclair de territoires… Depuis l’annonce de Donald Trump du retrait des troupes américaines, suivi par le lancement d’une opération militaire de la Turquie, le nord-est de la Syrie a connu une ahurissante accélération des événements. D’ores et déjà, l’existence d’une entité kurde, le Rojava, jouissant d’une très grande autonomie vis-à-vis de Damas est devenue de l’histoire ancienne. Les drapeaux syriens se sont mis à flotter dans la région, pour la première fois depuis six ans. Ils sont aujourd’hui accompagnés de drapeaux russes tout aussi nombreux.

Lire aussi: Les exactions des miliciens pro-turcs sèment le chaos dans le nord-est syrien