Le 26 septembre 2017, Emmanuel Macron prononce, sous la coupole de la Sorbonne, le second discours sur l’Europe de son quinquennat, après celui prononcé quelques jours plus tôt sur la colline de la Pnyx à Athènes, face à l’Acropole. «Nous ne pouvons pas nous permettre de garder les mêmes politiques, les mêmes habitudes, les mêmes procédures, le même budget. Nous ne pouvons pas davantage choisir la voie du repli national», assène le jeune président français, devenu le premier partenaire d’Angela Merkel.