Le président américain Joe Biden et son homologue français Emmanuel Macron se sont engagés, mercredi, à coordonner leur réponse à la présence militaire russe à la frontière ukrainienne, tout en « affirmant leur soutien à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de l’Ukraine », a indiqué la Maison-Blanche. Ils ont aussi passé en revue «la coordination en cours au niveau à la fois de la diplomatie et des préparatifs pour imposer des mesures économiques rapides et sévères à la Russie si elle envahissait davantage l’Ukraine».

Malgré les réticences, les surenchères, et l’annonce, mercredi par le Pentagone, de l’envoi de 3000 soldats américains en renfort en Europe orientale, s’approche-t-on d’une hypothétique issue diplomatique à la crise en Ukraine? «Il faudrait demander aux kremlinologues», s’amusait un porte-parole américain à l’heure d’interpréter les derniers discours du chef du Kremlin, Vladimir Poutine. En quatre points, l’état de la situation.