La cour d'appel de Rouen a confirmé jeudi la révocation du placement sous bracelet électronique des époux Balkany, ouvrant la voie à l'incarcération de l'ancien maire LR de Levallois-Perret et de son épouse condamnés pour fraude fiscale, a-t-on appris auprès du parquet et des avocats. L'avocat de Patrick Balkany, Me Romain Dieudonné, a dénoncé dans un communiqué une décision «inquiétante en droit et en fait» en raison de l'état de santé de son client.

Interrogé sur BMFTV, Patrick Balkany a dénoncé une «décision totalement injuste». Il a affirmé que son épouse Isabelle, qui avait déjà fait une tentative de suicide en 2019, avait été hospitalisée jeudi après avoir avalé des médicaments. La décision de la cour d'appel doit maintenant être transmise au parquet d'Evreux qui sera chargé de la mettre en oeuvre. Le parquet général devait publier un communiqué dans l'après-midi, selon une source judiciaire.

«Justice symbole»

Le tribunal d'application des peines d'Evreux avait décidé en décembre de révoquer le placement sous bracelets électroniques du couple, à la suite de manquements dans leur manoir de Giverny, village normand où a vécu autrefois le peintre Claude Monet, où ils étaient assignés à résidence depuis mars. Les époux Balkany se trouvaient à Giverny jeudi après-midi, selon leurs avocats.

«Il existait d'autres solutions pour un justiciable de 73 ans qui a déjà tout perdu ces dernières années et qui ne peut matériellement pas faire face à ce que la justice lui demande aujourd'hui», s'est indigné son avocat. «Je déposerai prochainement une nouvelle demande d'aménagement de peine et suivrai jour après jour l'évolution de son état de santé». L'avocate d'Isabelle Balkany a pour sa part dénoncé une «nouvelle illustration d'une justice symbole».

«Fraude fiscale massive»

Patrick Balkany, 73 ans, a déjà été incarcéré le 13 septembre 2019 après avoir été condamné pour une «fraude fiscale massive» à quatre ans de prison. Très amaigri, il avait été libéré le 12 février 2020 pour raison de santé, avec un contrôle judiciaire léger, après cinq mois passés entre la maison d'arrêt parisienne de la Santé et l'hôpital.

Lire également: Les fantômes suisses des époux Balkany

Isabelle Balkany, 74 ans, avait pour sa part été condamnée à trois ans sans mandat de dépôt, le tribunal tenant compte de son état de santé, après une tentative de suicide en mai 2019. Le 4 mars 2020, la cour d'appel de Paris allège la peine de Patrick Balkany pour fraude fiscale à trois ans, sans le renvoyer derrière les barreaux en raison de son état de santé. Son épouse est alors condamnée à la même peine.