«La violence par arme à feu est une crise de santé publique qui continue de menacer chaque recoin de la ville.» Le nouveau maire de New York, Eric Adams, a promis lundi de débarrasser la mégapole des armes à feu, après une série de violences ces derniers jours.

«La sécurité publique est la priorité de mon administration et c'est pour cela que nous allons supprimer les armes à feu de nos rues, protéger notre population et créer une ville sûre, prospère et juste pour tous les New-Yorkais», a déclaré cet élu de l'aile droite du parti démocrate. «Nous n'allons pas abandonner notre ville à la violence de quelques-uns.»

A lire: A New York, dans l'ombre des Guardian Angels

L'une des principales mesures de son plan est le rétablissement de patrouilles de policiers en civil, des «unités anti-criminalité» rebaptisées «unités anti-armes à feu» qui avaient été supprimées en 2020 après la mort de l'Afro-Américain George Floyd, tué par un policier à Minneapolis. Ces policiers étaient redoutés, quand Michael Bloomberg était maire (2002-2013), pour leurs fouilles controversées de jeunes Noirs et Hispaniques soupçonnés de porter des armes à feu.

Recrudescence des faits divers violents

Arrivé à la mairie le 1er janvier sur un programme de lutte contre l'insécurité et les inégalités socio-économiques, l'ancien policier Eric Adams est confronté à une recrudescence de faits divers violents. Vendredi, un agent de la police de New York (NYPD) de 22 ans a été tué et un autre grièvement blessé dans un échange de coups de feu dans un appartement de Harlem, dans le nord de Manhattan.

Le portrait du nouveau maire: Eric Adams, de la chasse aux rats à la mairie de New York

Une semaine plus tôt dans le même quartier, une Portoricaine de 19 ans était abattue par un braqueur dans un fast-food. Le 15 janvier, une Américaine de 40 ans, asiatique, avait été tuée par un sans-abri atteint de troubles psychiatriques qui l'avait poussée sur une voie de métro au moment où le train entrait dans la station de Times Square. Ce meurtre, sans arme, a marqué les esprits, tout autant que les blessures infligées à une petite fille de 11 mois touchée par une balle perdue dans le Bronx, alors qu'elle était en voiture avec sa mère.

La violence par arme à feu à New York - sans commune mesure avec ce qu'elle était il y a 30 ans - a légèrement progressé en 2021 (+4,3% par rapport à 2020, elle-même en hausse sur 2019) notamment en raison de la pandémie de Covid-19.